lundi 26 mars 2012

Les syllabes




Y’à pas de doute : le printemps commence à poindre son nez. Chouette les amis, on va pouvoir profiter du soleil et de la chaleur ! De quoi allons-nous parler cette fois-ci ? Et bien tout d’abord de mon association histoire de vous en donner quelques nouvelles. Regardez, j’ai mon logo : trop sympa non ? Vous vous dites : « mais Hector il en a de l’argent pour se payer un logo tip top » hein ? Et bien pas du tout. J’ai juste comme copine Martine (secrétaire de l’association) qui a bien voulu le réaliser pour moi. Et je peux vous assurer que sa gentillesse et sa disponibilité n’ont pas de prix. Merci Martine ! Autrement j’ai déjà 3 bénévoles qui sont actifs pour faire mes séances de stimulation : Marie-Claire le lundi, Claudine le mardi et Fabienne le dimanche. Elles travaillent toutes et on ne sait comment elles trouvent encore du temps pour passer 1h avec moi. Je n’en reviens pas ! Sinon je voulais juste vous montrer un peu ce que je fais en ce moment : maman commence à travailler la conscience phonologique avec des fiches faites sur ordinateur qui me permettent  de relier les mots contenant le même son ou de relier un mot avec  le son (lettre)  correspondant. Ceci n’est possible que parce que je  connais les sons et les lettres.  Maman a aussi conçu ce petit loto des lettres que l’on peut télécharger sur la maternelle de Moustache. Papa a collé toutes les lettres sur les bouchons de bouteille en plastique (quand je vous dis que c’est une mini-usine à la maison, je ne plaisante pas …) et le tour est joué : je retravaille mes sons sous une autre forme. Ici nous faisons les lettres en capitale, à suivre celles en script puis en attaché. Je joue aussi à ce loto des formes et des couleurs (à télécharger sur la maternelle de Moustache) : intéressant car je dois « enregistrer » un double critère da validation : la forme ET la couleur, ce qui me permet, par la même occasion,  de travailler le vocabulaire et surtout l’articulation. Côté articulation maman m’a expliqué que maintenant comme j’étais grand, et comme je l’avais travaillé avec Claude mon orthophoniste de Pau, il fallait que je fasse un gros effort côté articulation. J’ai commencé par Barbapapa, une passion dévorante (et accessoirement un mot de 4 syllabes). Chaque fois que je veux regarder Barbapapa, je ne peux le faire que si j’articule bien les 4 syllabes. Maman m’aide au début bien sûr : sur ses doigts elle m’indique les syllabes (pouce pour bar, index pour ba etc …). Et là les copains je le dis correctement sans partir dans des barbababapapapapa  comme j’en avais l’habitude. Cette règle maman l’applique pour tout maintenant ou presque : elle répète le mot en me montrant le nombre de syllabes sur les doigts. Maman a aussi décidé d’utiliser les fameux Barbapapa pour le travail sur les syllabes qui me barbe (c’est le cas de le dire) souvent. Je commence donc la construction des mots syllabe par syllabe sous forme de loto pour commencer. Ça a tout de suite plus de sens pour moi ! On n’est pas bête nous les enfants ! Si vous nous montré des trucs abstraits qui ne nous parlent pas on ne fait pas. Maman, quand je suis de bonne humeur, me fait travailler la construction des syllabes, séance au cours de laquelle elle m’explique que le grand B habite dans une grande maison et qu’il y invite ses copains A, E, I, O, U, É et È pour jouer. Quand B joue avec A ça fait BA et on utilise le doigt qui part du B e qui va vers le A. Il s’agit là d’une suggestion de Mayté que maman a adapté  avec l’histoire de la maison.  Quoi d’autre sinon ? Et bien je dois quand même me vanter que je suis propre pendant les siestes : un peu de pommade de temps en temps ça ne fait pas de mal hein ? Maman a décidé de ne plus mettre de couches pendant mes siestes depuis qu’elle a remarqué que mes couches restaient au sec. Elle en faisait tellement un plat à chaque fois que ma couche était propre que je n’ai pas pu résister à l’idée de lui faire plaisir. Regardez aussi  ce que je fais à l’école Montessori : sympa pour mon autonomie ! Je vais chercher mon tapis de travail que je pose au sol puis j’apporte les outils Montessori  utilisés pour la numération (ici les barres de numération). Je dois avoir un RV bilan avec la directrice  la semaine prochaine. Je vous en dirai davantage. Sinon je voulais aussi évoquer le port des semelles dont on nous dit sans cesse qu’elles ne doivent pas être portées avant 6 ans.  J’ai un début de genu valgum (les genoux en X) avec affaissement des appuis plantaires en interne du pied. Maman avait remarqué que cela s’accentuait et impactait aussi ma posture ce qui explique pourquoi elle avait consulté le posturologue voici un temps. Or il ne recommandait pas le port de semelles proprioceptives du fait d’une non maturation du système nerveux central. Lors de notre 2ème RV alors que le genu valgum était évident, même discours. Maman a dû consulter un autre podologue qui lui a fortement conseillé les semelles et ceci normalement dès la mise en place de la marche. Je vous en dirai davantage sur ce sujet car maman enquête. En tous les cas je constate une chose : pour une problématique donnée on peut récolter deux avis très différents. Par ailleurs comme le genu valgum provient d’une laxité ligamentaire au niveau du genou maman se dit qu’en complément des semelles, il doit bien exister des exercices à faire pour fortifier ces ligaments  … L’enquête continue donc …. Si vous avez des infos n’hésitez pas car si les mystères du corps sont un fait, les mystères des thérapeutes et spécialiste en sont un autre. Ah et autre chose : vous me voyez toujour en train de faire des tas de choses mais sachez que mon blog présente surtout ma stimulation et les outils utilisés donc normal. En dehors de ça, je joue aussi comme les autres enfants ! Car ne l'oubliez pas : le jeu structure la pensée. Sur ces grandes pensées, je vous laisse et vous embrasse ! A bientôt pour de nouvelles aventures les copains !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire