mercredi 22 août 2012

Les mots-outils



Alors les loulous cette chaleur ? ça fait du bien quand même ! J’espère que vous ne faites pas les 12 travaux d’Hercule pendant ce temps là ! Le mieux je vais vous dire : transat, plage et jus à gogo. Pour ma part je me la coule douce tranquille à la maison. Je voulais vous parler d’un sujet important pour nous les petits lapins : les mots-outils. Ça sert à quoi ce truc vous demandez-vous ? Et bien vous vous rappelez de l’opération corned-beef de maman ? Les mots-outils rentrent dans le cadre de ce plan d' action. L’idée étant de se dire : ce langage il est fait 









d’un tas de petits mots abstraits qui sont captés et restitués relativement facilement par un enfant sans problème : les articles indéfinis, définis, les pronoms personnels, les adverbes, les conjonctions et j’en passe et qui donnent toute sa fluidité à la phrase. C’est bien beau d’apprendre tous les mots de vocabulaire que m’apprend maman mais comment me faire apprendre tous ces petits mots ? Comment me lancer dans la construction de phrase si je n'en ai pas les moyens ? Comment me donner l'assurance et la joie  de moi aussi pouvoir, comme les autres enfants, faire au moins de petites phrases ? Car la différence je la sens bien sûr et ça me bloque. Maman a cherché et elle n’a pas eu à chercher bien loin : ma copine Sixtine (voir le lien de son blog Kikilo sur ma liste de blog) était déjà passée par là. Alors facile : elle n’a eu qu’à s’en inspirer très fortement. Tout d’abord j’ai commencé par le livre du « Je ». Maman a confectionné un livre à partir de mes photos personnelles sur lequel on me voit faire un tas d’activités. Sur la première page une photo de moi et le signe « Je » de makaton. Puis sur chaque page une phrase utilisant le « je » + un verbe suivi par la photo illustrant l’action. Ce fut le début de mon apprentissage des mots-outils ou devrai-je dire des mots essentiels. Une fois celui-ci commencé, j’ai eu droit au livre du «du/de», puis au livre du «mon/ma». Vous vous demandez quel est l’intérêt de mettre en scène tous ces mots ? Rappelez-vous que l’ouïe n’est pas mon sens le plus développé. En revanche ma mémoire visuelle est bonne. Le fait de voir ces mots dans le bon contexte avec des images qui me sont propres me permet de bien les comprendre, de mieux les intégrer et devinez quoi ? De les réutiliser dans le langage courant. J'ai bien mis 2 mois à intégrer le « je » dans une phrase en spontané. Depuis 2 jours je dis « je fais » quand je veux faire moi-même quelque chose. Petite victoire les amis et ce n'est pas peu fier que je regarde maman du coin de mon oeil pétillant de malice quand je le dis ! Quant au du/de ou le mon/ma ça a été plus rapide. Pour travailler la conjonction « et », j'ai utilisé le jeu des canards (à télécharger sur le blog Kikilo). Ce jeu est très simple mais parfait pour m'exercer à parler librement : il s'agit de reconstituer les canards, la tête et le corps de même couleur ou de couleur différente. Maman me demande ce que je veux : si la tête est jaune de quelle couleur sera le corps ? Et je dois dire « je veux le corps jaune du canard » ou « le corps jaune du canard », ce qui, par la même occasion, me réintroduit le « du ». Pour travailler le « et », maman me demande de décrire le canard une fois reconstitué qui a « la tête jaune et le corps jaune ». La conjonction « et » est symbolisée par le picto makaton. Au passage je révise mes couleurs. Pour travailler la conjonction « avec » j'ai utilisé le jeu « allonge les phrases avec moi » (librairie mot à mot sur internet) où il s'agit de trouver pour chaque action l'outil utilisé correspondant. Par exemple : la garçon mange avec une fourchette … Je m'exerce à la logique et à utiliser « avec ». Et ça marche les copains, j'y arrive très bien ! Maman me présente 2 cartes pour chaque action et je dois trouver la bonne. Pour le « pour » et le « dans » j'ai utilisé les outils confectionnés par la maman de Sixtine à télécharger sur le blog kikilo. « Où habite le chien ? Dans la niche » et c'est moi qui répond en formulant la phrase. J'ai aussi travaillé les pronoms personnels il/elle avec « le jeu des pronoms » (site hoptoys). Super jeu à faire conçu par une orthophoniste et qui pour chaque action nous fait deviner s'il faut utiliser le « i l » ou le « elle » en fonction du genre du personnage. Ça me fait à la fois travailler mes verbes et les pronoms personnels. Et bingo : je les utilise à présent ! Mon orthophoniste Claude Della Courtiade a pu le constater. Autrement je m'exerce aussi aux formules pourquoi/parce que avec un jeu que l'on peut se procurer sur le site oxybul (jeu Why/because). Maman pose les questions avec les pictos makaton et le geste du langage des signes et moi je réponds. Bon bien sûr je ne dis pas encore" parce que" mais je donne la bonne réponse ce qui me fait travailler le lien de cause à effet. Enfin dernier jeu que je souhaitais mentionner : La valise à mot (site internet de la librairie mot à mot) qui permet de travailler la catégorisation et l'expression "c'est un ...". Je continue à travailler mes articles définis et indéfinis comme vu sur la vidéo la dernière fois et là je m'améliore les copains. Je ne pose pas encore de questions mais j'espère que ça va venir. Chez moi tout est un travail de petite fourmi ... A vous de voir ce que vous pouvez utiliser sachant que certains jeux, si vous ne pouvez vous les procurer, peuvent être confectionnés maison. Ah et puis j'oubliais : un nouveau bébé est arrivé dans la maison : le chat Malo. Bon, c'est le chat de ma soeur (qui l'a eu pour son anniversaire) mais moi je l'appelle "Mon Malo" que ça plaise ou non. Il a fini par s'habituer à mes pires manipulations et ma soeur, à mes élans de passion possessive. Je cours dans toute la maison et le jardin après Malo et figurez-vous que c'est avec lui que je parle le plus. Ma soeur me pardonnera, c'est pour la bonne cause. Ah et puis je voulais finir sur cette très forte campagne de communication réalisée aux Etats-Unis et dans les pays hispaniques sur les personnes porteuses de trisomie 21 et leur ressemblance avec ... les autres, nous quoi. voir vidéos ici 

5 commentaires:

  1. Salut Hector! Je vois que tu travaille toujours aussi dur...tu ne t'arrete meme pas pendant les vacances? En ce moment j'ai commencé à repeter tous les mots...mais encore loin de dire des phrases...c'est un peu frustrant de ne pas pouvoir dire ce que l'on veut, donc je vais travailler dur comme toi et la prochaine fois qu'on se voit on va se racconter plain d'histoires!!!
    Merci pour le lien avec la campagne de communication sur la trisomie. Je vais la poster sur mon blog!
    gros bisous
    P.S. moi j'en ai deux de chats, mais il ne m'ecoutent pas trop...par contre je parle beaucoup avec mes poupées!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Hector , peux tu demander à ta maman où se procurer le jeu why/because, je n'arrive pas à le trouver sur Oxybul.
    Gros bisous à toi Champion et un bisou spécial à ta Maman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Paul ! le jeu du pourquoi maman pense l'avoir acheté sur hop toys mais après recherche il a l'air de ne plus être au catalogue. J'en ai vu un très similaire donc prends celui là. Sinon voici les ref exactes de mon jeu : "LDA language cards Why? Because"
      Gros bisous à Luna qui est de plus en plus mignonne (mais est-ce encore possible ?). Je t'attends poupée quand tu veux. On se débrouillera question langage t'inquiète !
      big biz à tous !
      Hector

      Supprimer
  3. It gives me excellent enjoyment to look at your website and delight in your excellent content here .Very userful blog i highly appreciate it .This type of blog keep user interaction with the website .
    taxi to heathrow

    RépondreSupprimer
  4. its a really great post and very helpfull materail. You are really serving people, keep it up.
    Cheers!

    RépondreSupprimer